Quelques sorties avec des étudiants en échange

Même si rester chez soi par mauvais temps et manque de soleil est franchement tentant, il est quand même bien plus sympa de profiter de sorties entre étudiants en échange ! 

Dimanche 18 janvier

Ce jour-là, nous devions en principe participer à une activité organisée pour les étudiants en échange intitulée « Amazing Race », qui devait consister à se balader dans Oslo grâce à un genre de course d’orientation/chasse au trésor avec des épreuves à effectuer pour débloquer des indices.

Problème : nous n’étions malheureusement pas assez à avoir fait l’effort de se lever un dimanche matin pour courir à travers la capitale Norvégienne. Les organisateurs nous ont donc fait rentrer dans le pub de l’université (Kroa, rappelez-vous !) pour se réchauffer et grignoter un peu. Nous avons participé à un petit quizz, tout le monde a eu un bonnet et un petit catadioptre (l’essentiel pour la Norvège, en gros), puis nous avons décidé avec un petit groupe d’étudiants de partir en sortie improvisée dans le centre-ville, où se trouvait un marché aux puces.

Un chow-chow tout mignon dans le métro

Un chow-chow tout mignon dans le métro

Un des canaux d'Oslo

Un des canaux d’Oslo

Nous sommes arrivés sur une place pleine de glace, avec un petit marché fort mignon mais pour le coup vraiment, VRAIMENT petit.

De la glace ? Ici ? Noooooooon…

De la glace ? Ici ? Noooooooon…

Une tentative de déplacement dans une fontaine glacée

Une tentative de déplacement sur une fontaine glacée

Après quelques glissades, nous décidons de nous rendre dans un café (une chaîne à la Starbucks) afin de nous réchauffer et de goûter des brownies vivement conseillés par une des étudiantes du groupe. Après quoi, nous rentrons gentiment chez nous.

Mercredi 21 janvier

Ce soir-là, nous apprenons à devenir de parfaits petits Norvégiens grâce à une présentation pleine d’humour faite par un jeune chercheur originaire du Québec, ayant vécu dans de nombreux pays et à l’expérience riche. Il nous a aidé à décoder les conventions sociales norvégiennes, nombreuses, et parfois complètement contre-intuitives. Exemple : l’espace personnel est très grand en Norvège, donc il est fort probable de voir, dans un arrêt de bus, une personne assise et le reste patientant tranquillement debout.

De même, se faire des amis est un schéma bien différent comparé au reste du monde : on commence par s’inscrire à une association/club/groupe, bref, on rejoint un cercle social à vocation utile et pragmatique, puis, partant de là, on commence à lier amitié, on peut déjeuner ensemble, voire boire un café ensemble, VOIRE s’inviter mutuellement à des soirées. Quant aux tirades de drague, mesdemoiselles, si un Norvégien vous sort « wow, tes yeux sont très bleus », c’est dans la poche !

En bref, les Norvégiens voient tout de manière extrêmement pragmatique, logique, et pratique. Si vous voulez en connaître plus sur cette culture de prime abord pas si éloignée de la nôtre mais pourtant si déroutante, je vous invite à visiter le site de notre conférencier, où une grande partie de ce qui a été dit lors de la conférence est présente.

Du monde !

Du monde !

Décoder la culture norvégienne

 

Voilà comment on gère ses émotions en Norvège !

Voilà comment on gère ses émotions en Norvège !

Suite à la conférence, nous avons pu nous balader au milieu des stands de différentes associations étudiantes présentes à Oslo, notamment un club de photo auquel je me suis inscrite !

Samedi 24 janvier

Invitée sur Facebook par un ami de l’école, je suis allée au Café Mono, dans le centre-ville d’Oslo, pour assister au concert de Martin Austestad et son groupe. La musique était bien sympa, plutôt folk, l’ambiance agréable à souhait. Si jamais vous avez envie d’écouter un peu ce qu’ils font, c’est par ici ! Ci-dessous un aperçu 🙂

Dimanche 1er février

Organisé par le département international de mon école, le premier « Sunday in the City » (une journée dédiée à une balade dans Oslo, une fois par mois, d’après ce que j’ai compris) a eu lieu le 1er février. Au programme : le musée du ski à Holmenkollen, la fameuse piste de saut à ski d’Oslo, ainsi qu’une balade au sommet de la piste pour une vision panoramique du fjord d’Oslo.

On se rejoint donc à Nationaltheatret (le théâtre national, mais a priori vous aviez compris) et nous partons avec la fameuse ligne 1 (plan du métro ici pour ceux qui ne s’en rappellent pas), pour 20-30 minutes de voyage. Nous arrivons ainsi au musée du ski, juste en-dessous de la piste de ski. Je ne vous mets pas toutes les photos, mais en voici un aperçu :

Une grosses bestiole empaillée qui a l'air tout chou, comme ça !

Une grosse bestiole empaillée qui a l’air toute chou, comme ça !

Une luge à l'ancienne

Une luge à l’ancienne (et un pingouin en plastique)

Des skis à l'ancienne

Des skis à l’ancienne

Et le détail des skis à l'ancienne vaut le détour !

Et le détail des skis à l’ancienne vaut le détour !

 

D'autres skis à l'ancienne

D’autres skis à l’ancienne

Des bâtons à l'ancienne : certains pour se défendre, d'autres pour boire sa soupe…

Des bâtons à l’ancienne : certains pour se défendre, d’autres pour boire sa soupe…

Un animal empaillé coupé en plein élan ! Oui pardon, c'était mauvais.

Un animal empaillé coupé en plein élan ! Oui pardon, c’était mauvais.

Toutes les étapes de construction d'Holmenkollen, la piste de saut à ski

Toutes les étapes de construction d’Holmenkollen, la piste de saut à ski

Nous prenons ensuite l’ascenseur qui nous emmènera au sommet de la piste de saut à ski :

Il fait pas bon avoir le vertige ici !

Il fait pas bon avoir le vertige ici !

Bon, il faisait moche, mais en face, c'est le fjord !

Bon, il faisait moche, mais en face, c’est le fjord !

Bon, allez, qui se lance ?

Bon, allez, qui se lance ?

Toujours le fjord en face, mais avec du brouillard

Toujours le fjord en face, mais avec du brouillard

Plein de skiais

Plein de skiais

Share

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>