Oslo : une journée de tourisme

Une fois bien installée dans mon studio norvégien, nous nous sommes dit que nous pouvions bien nous offrir une journée-touristes entre mère et fille dimanche 4 janvier.

Notre but ce jour-là était d’aller manger du renne. J’avais fait une recherche au préalable, la veille, pour voir si des restaurants en servaient le dimanche. Oslo a beau être une capitale vivante et moderne (rappelez-vous que certaines lignes de bus fonctionnent 24h/24), le dimanche, tout n’est pas ouvert. J’avais donc trouvé un petit restaurant à ouverture dominicale, appelé Schrøder (le ø équivaut au son « eu » français dans « fleur », par exemple).

Nous prenons le bus, cherchons pendant quelques minutes le restaurant, plutôt bien caché dans sa rue. Nous entrons et découvrons une toute autre époque… À notre arrivée vers midi et demi, seule une personne était déjà sur les lieux, probablement âgée de plus de 70 ans. Les tables étaient cependant proprettes, avec une nappe blanche. Nous nous installons, le serveur, d’origine indienne ou pakistanaise, vient nous donner la carte et de l’eau. Nous choisissons évidemment le renne (nous sommes venues pour ça après tout) et attendons sagement notre plat. Entre temps, quelques personnes rentrent également dans le restaurant, elles-mêmes probablement âgées de plus de 70 ans aussi. Ils doivent offrir une carte de fidélité pour les seniors, je pense. Pleines d’espoir, nous voyons arriver une femme d’une trentaine d’année qui s’avèrera être en fait une serveuse. Tant de rêves brisés…

Notre plat arrive enfin ! L’assiette est bien fournie, peut-être un peu trop… Nous avons deux steaks de viande de renne émincée, des petits pois écrasés, deux petites pommes de terre, une mixture à base de chou et… un genre de confiture…

Premier steak de renne, et ma foi, c'était bon !

Premier steak de renne, et ma foi, c’était bon !

La viande était très bonne, fine, moins forte que ce que nous pensions (elle est probablement un peu édulcorée dans un mélange quelconque, parce que pour mettre deux steaks de renne à 15€…) et le reste ne relevait pas de la gastronomie mais était tout de même à notre goût.

Nous quittons le restaurant en ayant pris quelques années en plus, puis nous dirigeons vers le centre ville, dans lequel nous nous mettons en quête de souvenirs que maman ramènera à la famille en rentrant. Ce faisant, nous découvrons des policières à cheval (et les chevaux sont vraiment immenses).

Un petit air de Canada ?

Un petit air de Canada ?

Nous partons ensuite en direction de l’opéra, à 20 minutes à pied du restaurant, que nous préférons faire en bus, vu les températures légèrement négatives. Nous descendons près de la Sentral Strasjon (ça y est, vous savez prononcer ces mots, normalement) et nous dirigeons vers l’opéra, donc. 15h, parfait timing pour le coucher de soleil ! (Oui, c’est triste, dit comme ça…). Nous découvrons une autre fierté d’Oslo, l’opéra, inauguré en 2008 et construit par Snøhetta (Sneuhetta), un cabinet d’architecture local assez connu.

Sa particularité est que l’on peut monter sur son toit, en pente, et contempler le tout Oslo depuis là. Autant dire que pour un coucher de soleil, c’est particulièrement approprié. Je vous laisse découvrir tout ça en images (pour l’occasion, j’ai sorti le reflex pour la première fois à Oslo) :

Coucher de soleil sur Oslo

L’eau était, comme vous pouvez le constater, gelée, l’effet est donc assez sympa !

Coucher de soleil sur Oslo 2

 

L'opéra vu d'en bas

L’opéra vu d’en bas

Coucher de soleil sur Oslo 3

Bon, là, j'ai pas d'explication…

Bon, là, j’ai pas d’explication…

Coucher de soleil sur Oslo 4

Depuis la pente latérale de l'opéra

Depuis la pente latérale de l’opéra

Le selfie du jour !

Le selfie du jour !

Le toit de l'opéra : un gros cube, en somme !

Le toit de l’opéra : un gros cube, en somme !

Oiseaux sur l'eau gelée à Oslo

Le toit avec une vue latérale

Le toit avec une vue latérale

Bâtiments sur le port d'Oslo

Des bâtiments en face de l’opéra

L'opéra d'Oslo

Un bout d’intérieur

OiseauxNous allons ensuite nous offrir une pause café-pâtisserie (la fameuse aux noix de pécan, une photo arrive bientôt) et découvrons l’intérieur de l’opéra (désolée, j’ai zappé les photos, sauf pour ça) :

Would you have some tea?

Would you have some tea?

Puis nous reprenons le chemin vers la maison avant de nouvelles aventures, surveillées par la lune, très brillante à Oslo.

Karl Johans by night, m'sieurs dames !

Karl Johans by night, m’sieurs dames !

La lune Norvégienne

La lune Norvégienne

Comment ( 1 )

  1. / ReplyClément D
    Très jolies photos Sham :) petite coquille "noix de décan" ! Bisous de Paris

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>