Une statue que l'on n'a pas identifiée mais qui a l'air fort royale !

1er jour à Oslo

Après un voyage commencé le 31 décembre à 8h30, nous sommes enfin arrivées, ma mère et moi, à Oslo. Résumé de notre première journée au pays des vikings.

Terminal 2G, Aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, nous enregistrons nos bagages en soute après 6h à poireauter après notre Pau-Paris. Une employée un peu zélée me dit que ma valise de 24,6 kg, ça va pas être possible, vu que la limite est de 23. Pas grave, on transvase un peu de poids dans celle de ma mère (c’est dingue comme 3 flacons de savon liquide et un pantalon de ski peuvent peser lourd !) et ça passe.

On patiente, on patiente…

On patiente, on patiente…

Après un énième contrôle de sécurité où on nous demande presque de nous déshabiller, nous voici dans une grande et confortable salle d’attente avant l’embarquement. Je salue au passage l’effort fait pour mettre des prises électriques un peu partout dans l’aéroport, notamment à proximité des sièges, chose qui n’était pas mise en place lors de mon voyage en Inde en 2009.

Ça y est, la porte s’affiche 20 minutes avant le départ, on embarque ! (J’en profite pour vous présenter d’avance mes excuses pour les photos floues, mon portable n’étant pas toujours hyper performant en conditions de basse luminosité. Elles sont cependant cliquables si vous voulez les voir en plus grand !).

Porte G23, on embarque !

Porte G23, on embarque !

On embarque sans encombres, on cale les bagages dans les compartiments ad-hoc, on enlève nos manteaux, on attache notre ceinture et on est prêtes !

Parés à décoller !

Parés à décoller !

Le commandant annonce 1h55 de vol, j’en profite pour me renseigner sur ce qui nous attend en 2015, vu qu’on termine bientôt (ENFIN, devrais-je dire) 2014.

De quoi s'occuper pendant les 1h55 de vol…

De quoi s’occuper pendant les 1h55 de vol…

Maman dort tranquillement, moi je n’y arrive pas à cause de l’excitation, donc je regarde par le hublot (parce que je demande toujours le hublot, évidemment) et, après un long moment de passage au-dessus de nombreux nuages sous un ciel noir d’encre mais étoilé, je distingue quelques lumières et commence à m’enthousiasmer de plus en plus, sans savoir où nous sommes.

Bon, là, très franchement, je sais pas où on était !

Bon, là, très franchement, je sais pas où on était !

Je ne le saurai que plus tard (en comparant la photo avec une carte), mais le cliché ci-dessous représente Oslo, de nuit, depuis le ciel. Je me dis que d’ici quelques heures, je ferai partie de ce paysage de lumières, je me demande ce que font les gens pendant le réveillon, je me demande ce qu’ils se disent, de qui ils se sont entourés pour faire la fête, bref, je me pose autant de questions qu’à chaque fois que je voyage puisqu’après tout, c’est aussi fait pour ça, les voyages.

A priori, ceci est Oslo de nuit !

A priori, ceci est Oslo de nuit !

En voyant passer les lumières d’Oslo, je remarque qu’elles sont parfois étouffées sous une espèce de voile, créant un effet des plus perturbants lorsque l’on y est pas habitué. À l’atterrissage, je comprends mieux : Oslo est sous une chape de brouillard tellement intense qu’on y voit à peine sur 100 mètres. J’espère que le commandant et le copilote savent atterrir dans ces conditions… On a touché terre un peu brutalement et l’avion a eu du mal à freiner (le sol était recouvert d’une fine couche de neige), mais on s’en est bien sorties, la preuve, je peux écrire aujourd’hui !

À peine un peu de brouillard…

À peine un peu de brouillard…

Après avoir rapidement récupéré les bagages (et testé le système de tapis roulant norvégien, quasi vertical, qui n’est pas des plus pratiques puisque la poignée de ma valise, la plus lourde, s’est retrouvée en haut de celle-ci, donc pour la tirer du tapis, ça relevait de l’aventure), nous sortons de l’aéroport, tout beau et tout confort, et rencontrons un petit magasin dont le nom nous est familier.

Dépaysement vous avez dit ?

Dépaysement vous avez dit ?

Après avoir retiré quelques couronnes norvégiennes, nous retrouvons l’extérieur, nous nous disons qu’il ne fait finalement pas si froid que ça, et trouvons assez rapidement un taxi, solution qui nous paraissait la plus raisonnable au vu du poids de nos bagages. Il existe autrement un train express qui fait la liaison aéroport-Gare centrale d’Oslo en 20 minutes (ceci était un message destiné à ceux qui ont promis de venir me voir. Je vous attends.)

Le chauffeur est pakistanais, minorité la plus nombreuse en Norvège, parle un anglais parfait, est jeune et sympathique. Il roule juste à 120 km/h au lieu de 100 sur une route enneigée, mais vu la longueur du voyage jusqu’ici, nous ne lui en voulons pas. Il nous amène presque à bon port : nous devions aller à l’Anker Hostel, une auberge de jeunesse, qu’il a confondu avec l’Anker Hotel, juste à côté, nous avons donc simplement dû marcher 2 minutes qui nous ont paru interminables puisque l’on s’est fait aborder par un homme n’ayant manifestement pas bu que de l’eau, mais rien de bien méchant.

Des routes enneigées à perte de vue

Des routes enneigées à perte de vue

Les bagages déposés et le tour du propriétaire fait, nous nous mettons en quête d’un restaurant ouvert un 31 décembre à 23h, en espérant que la vie nocturne d’Oslo soit meilleure que celle de Paris. Nous demandons conseil au préposé à l’accueil de l’auberge de jeunesse, récupérons une carte de la ville au passage, et partons en vadrouille pour trouver ce qu’il nous avait conseillé. Sur la route, nous trouvons un petit restaurant de fast-food ouvert, nous décidons d’y faire une halte pour être certaines de ne pas mourir de faim en ce soir de Saint-Sylvestre.

Pour un premier repas en Norvège, on n'a pas trouvé mieux un 31/12 à 23h…

Pour un premier repas en Norvège, on n’a pas trouvé mieux un 31/12 à 23h…

Pizza et falafel ne sont pas forcément représentatifs de la culture locale, mais au moins, ça nourrit son homme et nous voilà requinquées pour braver la foule de Norvégiens en route pour le feu d’artifice rituel du réveillon.

Karl Johans Gate, une rue menant au palais royal, joliment décorée

Karl Johans Gate, une rue menant au palais royal, joliment décorée

Après 15 minutes de marche, nous arrivons au port et, par un prompt renfort, nous nous vîmes 3000 et profitons du spectacle plutôt insolite d’un feu d’artifice au-dessus du port en pleine purée de pois. Nous aurons toutefois le son, ce qui est déjà pas mal, et nous passons à 2015 sans trop de soucis.

Hop, passage à 2015 !

Hop, passage à 2015 !

Le retour s’est fait sans encombre, au milieu de la joie (et l’ivresse) des Norvégiens, qui aiment manifestement faire la fête (il faut bien compenser le manque de soleil…).

Karl Johans Gateau retour du feu d'artifice

Karl Johans Gate au retour du feu d’artifice

Nous profitons du chemin de retour pour prendre un autre itinéraire qu’à l’aller et découvrir Torggata, une grande rue commerçante d’Oslo, non sans certaines surprises :

On leur dit ?…

On leur dit ?…

Le lendemain, après une longue nuit agrémentée du déclenchement de l’alarme incendie à 5h, nous nous mettons en quête d’un restaurant ouvert en ce 1er janvier et, après avoir regardé le menu d’un restaurant asiatique pour lequel une jeune coréenne nous a dit en français qu’il n’était pas encore ouvert, nous jetons notre dévolu sur un pub écossais repéré la veille lors de notre expédition vers le port (que nous n’avions donc pas vu à cause du brouillard). Le steak de renne attendra un autre jour.

Nous repartons ensuite avec l’envie de découvrir Oslo, sans brouillard et en journée, cette fois-ci.

Karl Johans Gate, tout droit vers le palais royal

Karl Johans Gate, tout droit vers le palais royal

A priori, ce serait une université

A priori, ce serait une université

On imagine ce que ça peut donner au printemps !

On imagine ce que ça peut donner au printemps !

Une statue que l'on n'a pas identifiée mais qui a l'air fort royale !

Une statue que l’on n’a pas identifiée mais qui a l’air fort royale !

Le palais royal avec ses gardes qui, eux, bougent

Le palais royal avec ses gardes qui, eux, bougent

Le musée du prix Nobel de la paix, que j'irai voir un de ces quatre !

Le musée du prix Nobel de la paix, que j’irai voir un de ces quatre !

Malgré la marche, nous n’arrivons pas forcément à nous remettre des -4° annoncés le matin par mon téléphone (que voulez-vous, on vient du Sud !), nous profitons donc d’une agréable terrasse de café sur le port d’Oslo pour boire un thé.

Pour se réchauffer, un petit thé en terrasse (couverture fournie) sur le port d'Oslo

Pour se réchauffer, un petit thé en terrasse (couverture fournie) sur le port d’Oslo

Nous en profitons pour voir un peu le paysage que nous avait caché le brouillard de la veille :

Une vue au crépuscule de l'immense port d'Oslo

Une vue au crépuscule de l’immense port d’Oslo

Des bâtiments illuminés sur le quai du port

Des bâtiments illuminés sur le quai du port

Le port d'Oslo a un côté très apaisant

Le port d’Oslo a un côté très apaisant

On soupçonne la petite lumière au fond d'être une piste de ski, à vérifier !

On soupçonne la petite lumière au fond d’être une piste de ski, à vérifier !

Il est bien 16h et pas 4h !

Il est bien 16h et pas 4h !

A priori un monument aux morts sur le port

A priori un monument aux morts sur le port

Parce que l'affiche en norvégien, c'était drôle

Parce que l’affiche en norvégien, c’était drôle

Un bâtiment pas vraiment encore identifié, mais je pense que c'est un clocher

Un bâtiment pas vraiment encore identifié, mais je pense que c’est un clocher

Un chouette petit parc (sans doute) sur le port

Un chouette petit parc (sans doute) sur le port

Les illuminations sur Karl Johans Gate

Les illuminations sur Karl Johans Gate

Le Parlement, sur la même avenue que le palais royal, quasi en face

Le Parlement, sur la même avenue que le palais royal, quasi en face

Torggata, une rue commerçante d'Oslo

Torggata, une rue commerçante d’Oslo

On voit pas mal de ces grosses bougies sur le sol d'Oslo, je sais pas si ça a une signification particulière, à creuser…

On voit pas mal de ces grosses bougies sur le sol d’Oslo, je sais pas si ça a une signification particulière, à creuser…

Nous rentrons enfin à l’auberge de jeunesse pour nous reposer et commencer à préparer nos valises en vue du déménagement du lendemain vers la résidence étudiante où je passerai tout mon semestre à Oslo. L’aventure norvégienne ne fait que commencer !

Share

Comments ( 15 )

  1. / ReplyClément D
    Merci Sham pour cet article ! Il me donne envie de lire les prochains. Bisous et amuses toi bien en Norvège :)
    • / ReplyShamime
      Merci Clément, tu as lu mon article en avant-première haha :P J'espère que tout va bien de ton côté, je t'ai vu passer sur une publication CAL ;) Bisous !
      • / ReplyClément D
        Oui je l'ai lu en avant-première :D Magie du référencement.. Oui toit va bien chez CAL, nos nouveaux locaux sont magnifiques !
  2. / ReplyMarc T.
    Tu écris très bien, c'est limpide et toujours avec cette pointe d'humour qui te caractérise ! Bravo et bon séjour ;-)
    • / ReplyShamime
      Merci cher Marc :D J'espère que les articles suivants te plairont aussi ! :) À très vite :D
  3. / ReplyLaureen
    COUCOU ! Non je blague, cooloche article mamie! Me tarde de lire la suite, en espérant y voir un peu de soleil ! bisous
    • / ReplyShamime
      Le soleil arrive en avril, faudra être patiente haha :P Merci pour ton message, j'espère que tu vas bien ! Y'a un canadien parmi nous qui nous dit qu'il fait -25° à l'heure actuelle dans le Sud du Canada, j'espère que c'est pas pareil chez toi x) Et bonne année :D
  4. / ReplyYves
    Bon yapluka aller vérifier sur place ?
    • / ReplyShamime
      Hébéoui !
  5. / ReplyAymeric
    Coucou Sham, Les photos auraient été mieux avec un iPhone 6 (troll=off) Blague à part, bonne année 2015, je viendrai lire ton blog, par contre il y a pas un bug avec les photos, certaines sont en doubles, d'autres ne correspondent pas à la description ! Bisous
    • / ReplyShamime
      Bonne année à toi Aymeric :D J'avoue que le Lumia 1020, il fait de très belles photos, mais pas de nuit, donc forcément, en janvier en Norvège, c'est galère x) Ah ? Étrange ce bug de photos, je suis sur Safari et Chrome, tout est ok pour moi (j'ai vérifié à peu près 72 362 fois cette semaine xD), et tu es le premier à me faire ce retour, tu le fais tourner sur quoi ?
  6. / ReplyNazaneen
    tu as apporté 3 flacons du savon liquide avec toi à Oslo ?!!!!!!! y en a pas la bas ?!!! et ils ont une boutique/ resto qui s'appelle cacadou ?!!!!!! à part ça c'était chouette de te lire :-))
    • / ReplyShamime
      Siiii, ils en ont, mais la vie est plus chère en Norvège, donc j'ai préféré faire les stocks en France pour économiser un peu en vue de voyages futurs :D
  7. / ReplyMojgan
    Je viens d'arriver à Bayonne. Il fait 7° et un peu brouillard. Mais surtout humide, très humide. Je me demande si je ne préfère pas le froid d'Oslo plutôt que l'humidité de Bayonne. :) Tout ça pour te dire que tu me manque beaucoup et je suis si heureuse que tu as choisi ce pays. Tu vas faire des choses merveilleuses j'en suis sûre.
  8. / ReplyJessica
    Hey Shamime ! Vraiment contente pour toi que cette nouvelle expérience de vie se passe bien ! On te lit avec un réel plaisir, et tu donnes vraiment envie de partir d'ici... En tout cas je te souhaite une très bonne année, ainsi qu'une super et chanceuse continuation dans tes projets ! :) A bientôt !

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>